Chroniques australiennes


Version fenêtres | Photos | RSS

Australie

Sydney

Melbourne

Adelaide

Melbourne

Mount Gambier

Adelaide

Ceduna

Norseman

Albany

Bunbury

Perth

Bilan de Sydney

Un bilan signifie aussi souvent un départ, et c’est le cas : je quitte Sydney le 6 mars, direction Melbourne ! J’y aurai donc passé plus de 4 mois, ça nécessite bien un petit billet d’adieu…

Je suis arrivé un mois avant le début de l’été, qui commence ici en décembre, et je quitte la ville au début de l’automne, j’ai donc passé tout mon été Austral à Sydney. Eh bien le climat n’y est pas si rose que ça : Sydney est une ville très venteuse, il y pleut régulièrement (à peu près toutes les semaines, voire plusieurs fois par semaine) et le ciel est loin d’être toujours vierge de nuages (ce qui a aussi ses bons côtés, étant donné la violence du soleil). Évidemment je fais ici mon français, je râle, mais globalement le temps a été agréable. Je me balade presque tout le temps en tongs et je n’ai que très rarement dû mettre un pull par dessus mon t-shirt, cela aurait donc pu être bien pire !

J’ai également travaillé en tant que kitchen hand pendant 3 mois, et cela aura été une expérience très intéressante. Le travail est répétitif et j’en ai fait le tour en moins d’une semaine, mais j’ai eu des collègues très sympas avec qui j’ai passé de bons moments et j’ai appris pas mal de choses sur le monde de la cuisine. Cela fait bizarre de passer de l’autre côté d’un restaurant et de voir comment les choses se font, ce que cela implique de servir parfois plus de 250 couverts par service. Par contre quand je vois que certains des autres kitchen hands ont fait cela pendant près de 4 ans, je ne peux que les plaindre…

Sydney ça a aussi été une auberge de jeunesse et deux colocations. J’avais une chambre seul dans l’auberge (qui m’a coûté bien cher par ailleurs, 450$ par semaine…), donc c’était très agréable et, hormis le problème pour stocker la nourriture dans les frigos (entre les gens qui la sortent et ne la remettent pas, les fuites d’eau dans le bac et le manque de place, c’était pas évident…) j’y ai passé 3 semaines agréables. Dans la première colocation je partageais ma chambre avec un Coréen, pour 170$ par semaine. Ca allait au début mais c’est vite devenu invivable, je ne retenterai pas l’expérience du partage de chambre de sitôt… J’ai enfin été en colocation avec une cousine de Thomas pour 265$ par semaine, dans un appartement grand, bien situé (à deux pas de la station Refern) et avec ma propre chambre (bon, j’ai dormi sur un matelas gonflable parce que Stefanie vient d’emménager et n’a pas encore eu le temps d’acheter un lit, mais c’est assez confortable au final). J’y ai passé en tout presque 2 mois et demi et c’était très agréable !

La ville de Sydney, en elle-même, ne m’a pas vraiment plu. Le centre n’a pas un grand intérêt et est finalement assez petit, les transports en commun sont chers et très peu denses, et prendre les bus est un vrai cauchemar : on ne sait jamais vraiment où on est, si l’on ne connaît pas le coin où l’on va, il faut s’en remettre au chauffeur et il faut souvent attendre de longues minutes pour en avoir un. Les trains sont plus agréables, mais des zones entières de Sydney sont sans couverture, donc il faut très souvent combiner avec un bus pour les trajets. Malgré tout il se passe souvent des choses dans cette ville, les parcs et les plages sont très agréables et les habitants viennent du monde entier, ce qui fait qu’il est possible de goûter à des cuisines très différentes facilement. Et puis les musées que j’ai visité sont intéressants et pas trop chers (voire gratuits pour le musée d’art contemporain et la NSW Gallery).

Les rencontres sont très faciles également. Avec le nombre de voyageurs dans cette ville, il est très facile de lier connaissance et de passer de bonnes soirées, surtout quand on est dans un backpacker (auberge de jeunesse). Rencontrer des australiens est un peu plus compliqué, mais ils ne sont pas si farouches que ça. J’ai donc passé beaucoup de bons moments, que ce soit marcher dans la ville, danser dans les clubs, manger dans des restaurants ou même chanter dans un karaoké ! Je pars de cette ville la tête pleine de souvenirs.

Avant de quitter la ville je voulais également voir les Blue Mountains, une chaîne de montagnes classée au patrimoine mondial de l’UNESCO à 2h en train de Sydney. Je suis donc parti un matin où il pleuvait, me disant que la pluie ne m’empêcherait pas de voir le magnifique paysage. Après les 2h de train, je descends à Katoomba et il fait froid, il pleut, il y a beaucoup de vent et, le pire de tout, un brouillard à couper au couteau qui réduit la visibilité à une quinzaine de mètres… Je ne me suis pas découragé pour autant, me disant que le brouillard pouvait toujours se lever, je suis donc parti vers Echo Point, l’endroit avec une vue imprenable sur les Three Sisters . Après une bonne demi-heure de marche sous la pluie, avec mes chaussures détrempées (elles ne sont décidément pas faites pour ce temps) et le corps trempé dans toute sa partie inférieure (heureusement j’avais tout de même un superbe parapluie rose fuchsia prêté par ma coloc pour à peu près protéger le reste), j’arrive à l’endroit dit et me retrouve devant un mur gris… Je l’ai pris avec le sourire, mais il faudra que j’y retourne avant la fin de mon séjour !

Au final le bilan est positif. C’est la première fois que je vis à l’étranger et je voulais avoir cette expérience depuis longtemps, mais je me rends compte que finalement, que ce soit à Paris ou à Sydney, une fois que j’ai pris mes repères, je vis à peu près de la même façon… Peut-être Melbourne sera-t-elle différente ?

Billet écrit le 02/03/2013


Touky

He ben, content de voir que ça se passe bien ! Good luck in Melbourne, mate !

07/03/2013 à 21:55:50 +01:00

Laisser un commentaire




02/03/2013

05/11/2012

15/11/2012

23/11/2012

29/11/2012

14/12/2012

03/01/2013

16/01/2013

30/01/2013