Chroniques australiennes


Version fenêtres | Photos | RSS

Australie

Sydney

Melbourne

Adelaide

Melbourne

Mount Gambier

Adelaide

Ceduna

Norseman

Albany

Bunbury

Perth

Eau turquoise et sable fin

Après Albany, nous longeons la côte vers Denmark, à 50 kilomètres de là. La ville est vraiment charmante, avec des belles maisons, plein de petites boutiques et un grand soleil pour couronner le tout (mais un temps assez froid). Nous nous baladons un peu et tentons de rejoindre la plage à pied en remontant Ocean Road, mais après une bonne dizaine de minutes de marche sans avoir ne serait-ce qu’un aperçu de l’océan, nous nous disons qu’il serait peut-être plus malin de prendre le van. Et nous avons bien fait, il fallait bien 10 km pour rejoindre l’océan ! Mais une fois arrivé, c’est vraiment magnifique, comme presque toujours dans cette région : une grande plage de sable blanc avec une eau turquoise sur les bords qui devient d’un bleu profond plus loin, une chaîne de montagnes en face (c’est une baie), des surfers d’un bon niveau dans l’eau… Nous passons quelques temps ici à profiter du paysage, nous balader un peu les pieds dans l’eau et discuter avec un des surfers qui a une cinquantaine d’années, 40 ans de pratique de surf et un enthousiasme communiquant pour sa région.

Nous reprenons la route et sommes rapidement rattrapés par le mauvais temps : il y a des averses toutes les demi-heures, ce qui n’est pas très encourageant pour faire des balades… Sur la route de Walpole, nous passons par la Valley of the Giants, qui propose une balade sur la cime des eucalyptus géants endémiques de cette région. Malheureusement le temps n’est vraiment pas avec nous et l’idée de se balader sur des ponts suspendus sous une pluie torrentielle nous dissuade quelque peu. Nous pouvons tout de même voir les fameux arbres géants, qui sont vraiment impressionnants. Apparemment il s’agit de la troisième plus haute espèce d’arbre au monde, avec quelques spécimens qui atteignent plus de 90 mètres. Nous arrivons à Walpole un peu plus tard mais décidons de continuer notre route, toujours à cause de la pluie, jusqu’à Pemberton à une grosse centaine de kilomètres de là, où nous prendrons un caravan park pour la nuit. Nous nous trompons de route et nous retrouvons à traverser un parc national avec la nuit qui commence à tomber. Mais ce n’est pas très grave car nous y voyons nos deux premiers kangourous du road-trip, qui s’enfuient dans les fourrés en nous voyant arriver. On finit par rejoindre Pemberton et on prend une place dans le seul caravan park de la ville qui est vraiment décevant : coupure de courant entre 21h et 23h, douches avec un jet faiblard dans un bâtiment ouvert à tous les vents et, pour couronner le tout, on est placés juste à côté des toilettes…

Nous ressortons du caravan park vers 9h30 le lendemain après avoir pris un « vrai » petit déjeuner avec du pain toasté au beurre (eh oui, on a un grille pain, mais il ne fonctionne que lorsque nous sommes raccordés au courant) et du café et allons voir l’information center de la ville. L’intérieur est surprenant : en plus des traditionnels prospectus et autres cartes des environs, il y a dans le fond du bâtiment un musée d’objets locaux hétéroclites allant de vieilles tronçonneuses à des tourne-disques manuels en passant par des meubles. C’est en tout cas très marrant à visiter, les objets sont posés un peu au hasard, souvent à même le sol, ce qui donne une impression de joyeux fouillis. Nous finissons par ressortir et nous diriger vers une scenic drive comme l’Australie en comporte beaucoup.

En la parcourant, j’allume un peu par hasard la radio, recherche des stations (ce qu’il est assez rare de trouver dans ces endroits isolés) et tombe sur une visite guidée de la route ! En se branchant sur 100FM, une voix nous raconte l’histoire de la forêt, du barrage et quelques anecdotes. Je trouve l’idée excellente et il est vraiment marrant d’entendre, pile au moment où nous arrêtons sur le parking du barrage, la guide dire « Vous êtes au barrage de… ». C’était un coup de chance, mais ça fait son effet ! Le barrage en lui-même n’a rien d’extraordinaire, le lac qu’il a généré est par contre très beau, paisible et boisé. Nous suivons le reste de la scenic drive qui nous fait passer dans la forêt par une route de terre en assez bon état, et nous fait croiser un autre kangourou.

Nous allons ensuite jusqu’à Manjimup, une assez grande ville à une quarantaine de kilomètres de là, et nous promenons dans son très agréable Timber and Heritage Park. En plus d’avoir une assez grande variété d’arbres, quelques vieilles machines à vapeur y sont exposées ainsi que plusieurs petits musées gratuits et bien faits qui s’intéressent à l’histoire des scieries locales et des machines à vapeur qui les faisaient fonctionner. Nous y voyons également un forgeron qui se plaint, derrière un grillage qui nous empêche de rentrer dans son atelier, de n’avoir personne à qui transmettre ses outils et son savoir-faire.

La prochaine destination est Bunbury, une assez grosse ville de la côte à 150 km de là. Nous y arrivons vers 16h et nous dirigeons vers le bord de mer pour trouver un endroit où se poser. Nous laissons le van à un parking et allons nous promener un peu le long de la très grande plage, notre première sur l’océan Indien ! Cette dernière est assez étrange, avec des sortes de formations rocheuses sur lesquelles les vagues se brisent, quand elles ne sont pas canalisées par une trouée. Il y a d’ailleurs un couple de frais mariés qui prend la pose au soleil couchant, profitant de la beauté de ce paysage unique ! Nous partons ensuite chercher un endroit où se boire une bière dans le centre-ville, désert à 18h un samedi, et nous arrêtons dans un des deux hôtels de la ville. On a la flemme de se faire à manger ce soir et on y commande également un Wagyu Burger pas mauvais du tout. De retour au van, nous changeons de parking pour s’éloigner un peu des jeunes locaux qui écoutent la musique à fond en faisant des petits burns et trouvons un endroit beaucoup plus calme, qui n’a malheureusement plus la vue sur la mer…

Billet écrit le 11/05/2013


Laisser un commentaire




11/05/2013