Chroniques australiennes


Version fenêtres | Photos | RSS

Australie

Sydney

Melbourne

Adelaide

Melbourne

Mount Gambier

Adelaide

Ceduna

Norseman

Albany

Bunbury

Perth

Un soir à l’Opéra

Après l’avoir vu plein de fois, de jour, de nuit, de près, de loin et même d’en haut, j’y entre enfin ! De quoi suis-je en train de parler ? De l’Opéra de Sydney bien sûr ! Situé à une des extrémités de Circular Quay, le port d’arrivée des migrants avant que l’avion ne s’impose, quasi devenu l’emblème de la ville, ce bâtiment à l’architecture si particulière ne peut laisser indifférent. Je ne peux m’empêcher d’y voir deux énormes insectes blancs avançant tranquillement vers la ville, ce qui va étonnamment bien à Sydney !

Il me fallait donc y aller, y écouter de la musique, et de l’opéra tant qu’à faire. Et comme j’ai une sœur et un beau-frère formidables qui m’ont payé une place, ce vœu a été exaucé ! Malheureusement c’est comme partout : pour avoir des places abordables (et même bien souvent des places tout court) à l’Opéra, il faut s’y prendre des mois à l’avance. Comme je ne savais pas vraiment jusque quand je resterais à Sydney et que je ne voulais pas trop me contraindre, je n’avais pas envie de prendre un billet pour Mars… J’ai donc pris une place pour le concert du 7 décembre : le 2e concerto pour piano et la 4e symphonie de Tchaïkovski, dirigés par Ashkenazy, avec Ohlsson au piano. Je ne connaissais pas ces pièces mais l’auteur de Casse-Noisettes ne peut pas avoir produit quelque chose de mauvais…

Le jour dit, j’arrive vers 19h15 à l’Opéra, le concert est à 20h. J’avais déjà récupéré mon billet mercredi, et avait écouté plusieurs fois la symphonie et le concerto, histoire de me préparer au concert. Il ne me restait donc plus qu’à déposer mon sac au vestiaire et me diriger vers la salle ! Je monte quelques escaliers et cherche, entouré d’hommes en costume/nœud papillon et de femmes en robe de soirée, la porte 7, indiquée sur mon billet. Impossible de la trouver… Puis je me rends compte que le même soir se joue le Lac des cygnes… Je comprends mieux les habits ! Je redescend alors les escaliers et vais vers la bonne salle. L’ambiance est plus détendue mais pas beaucoup plus jeune : les cheveux gris sont légion !

L’intérieur de l’Opéra est également très intéressant : la salle de concert est située au centre d’un des deux « insectes » et des escaliers le long de baies vitrées en font le tour. La porte 7 est tout au bout. Juste après cette porte, au bout du bâtiment, se trouvent un bar et un petit amphithéâtre dans lequel une conférencière présente la musique de ce soir, avec diffusion d’extraits musicaux. C’est une bonne idée mais je préfère aborder les morceaux vierge de tout commentaire et me dirige donc vers mon siège. Une fois la porte 7 franchie, je me retrouve dans une gigantesque salle de concert : haute de plafond, avec un grand orgue incrusté dans le mur du fond et du bois partout, elle est parfaitement dans l’esprit du lieu ! Le siège W13 que j’occupe est placé très haut, presque au dernier rang, mais je vois parfaitement l’orchestre et l’acoustique est excellente.

Le concert commence à l’heure et nous avons droit à une très belle performance. Ashkenazy ne ménage pas ses efforts sur son podium et l’orchestre suit ! J’ai une préférence pour la symphonie dont la mélodie me plaît davantage, mais le second mouvement du concerto est étonnant : un dialogue entre le premier violon, l’alto et le piano. On a droit en rappel du pianiste à une humoresque de Tchaïkovski parfaitement exécutée. C’est en tout cas un moment vraiment magique, comme seuls les concerts symphoniques peuvent procurer : ce son magnifique, produit par près de 100 musiciens, tous en accord, jouant tel un seul homme une même partition…

En ressortant, le temps est doux et agréable (il ne faisait pas si beau que ça en arrivant) et j’en profite pour me balader sur Circular Quay et écrire le premier jet de ce billet. Une belle conclusion pour une superbe soirée !

Billet écrit le 14/12/2012


Touky

Saybô tout ça ! Content de voir que tu prends du bon temps tout en gardant un pied dans la culture ;)

14/12/2012 à 14:12:11 +01:00

Caroline

Contente que ça t'ai plu =) L'intérieur est impressionnant! Bisous

14/12/2012 à 21:28:10 +01:00

Laisser un commentaire




14/12/2012

05/11/2012

15/11/2012

23/11/2012

29/11/2012

03/01/2013

16/01/2013

30/01/2013

02/03/2013